Novacyt S.A. : RÉSULTATS SEMESTRIELS 2019

Fecha : 26/09/2019 @ 01:00
Fuente : Business Wire
Emisora : Novacyt S.a. (NCYT)
Cotización : 10.5  0.0 (0.00%) @ 02:00
Novacyt Cotización de acciones Gráfica

Novacyt S.A. : RÉSULTATS SEMESTRIELS 2019

Novacyt (LSE:NCYT)
Gráfica de Acción Histórica

2 meses : De Sep 2019 a Nov 2019

Haga Click aquí para más Gráficas Novacyt.

Croissance à deux chiffres du chiffre d’affaires

EBITDA positif

Regulatory News:

Novacyt (ALTERNEXT : ALNOV ; AIM ; NCYT) ("Novacyt", la "Société" ou le “Groupe”), spécialiste mondial des diagnostics cliniques, publie ce jour ses résultats financiers non audités pour les six mois clos le 30 juin 2019.

Chiffres clés

  • Le chiffre d'affaires consolidé non audité du Groupe de 7,2 M€, est en hausse de 12% (11% en TCC) par rapport au chiffre d'affaires retraité du 1er semestre 2018 de 6,4 M€.
    • Le chiffre d'affaires de Primerdesign est en hausse de 8% (7% à TCC) à 3,3 M€
    • Le chiffre d'affaires de Lab21 a augmenté de 17% (16% à TCC) à 4,0 M€ grâce à l'augmentation du chiffre d'affaires liée à l'acquisition d'Omega ID en juin 2018.
  • La marge brute du Groupe est restée forte à 63%, en baisse de 2% par rapport au 1er semestre 2018, du fait de l'effet dilutif anticipé de la marge brute des flux de revenus d'Omega ID. Sur une base pro forma comparable (hors Omega ID), la marge brute a augmenté de 3% par rapport à l'année précédente pour atteindre 68%.
  • La marge brute de Primerdesign s'est améliorée de 2% à 87% d'une année à l'autre, démontrant ainsi l'importance de la valeur actuel et potentielle future de cette business unit pour le Groupe
  • La rentabilité de l'EBITDA du Groupe est de 0,2 M€ au 1er semestre 2019 contre une perte de 0,1 M€ au S1 2018.
  • La perte d'exploitation a été réduite de 0,1 M€ à 0,7 M€ malgré l'amortissement différentiel d'Omega ID de 0,1 M€.
  • Omega ID a contribué à un fort bénéfice d’EBITDA de 19% au 1er semestre 2019 et des synergies ont été identifiées pour améliorer encore la marge brute et la rentabilité de l’EBITDA.
  • Novacyt dispose de 0,6 M€ de trésorerie et équivalents de trésorerie au 30 juin 2019
  • Les contraintes liées aux fonds de roulement aux deuxième et troisième trimestres se traduiront par des produits d'exploitation consolidés et un EBITDA inférieurs aux attentes du marché pour l'exercice complet mais supérieurs à l'EBITDA de l'exercice précédent (après effet de l'IFRS 16)

Le chiffre d'affaires de NOVAprep® est exclu, reflétant ainsi la décision stratégique de vendre la division, annoncée le 11 décembre 2018. Le chiffre d'affaires du Groupe comprend le Clinical Lab (0,3 M€) pour le 1er semestre de l'année, qui a ensuite été vendu le 18 juillet 2019.

Montants en k€

S1 2019

S1 2018

 

Consol

Consol

 

 

 

Chiffre d’affaires

7 223

6 427

 

 

 

Marge brute

4 580

4 191

en % du chiffre d’affaires

63%

65%

 

 

 

EBITDA **

153

-100

 

 

 

Résultat opérationnel courant***

-598

-569

 

 

 

Perte opérationnelle

-664

-836

 

 

 

Perte après impôts

-1 208

-1 172

Perte liée aux activités abandonnées

-786

-673

Perte après impôts attribuable au Groupe

-1 994

-1 844

Faits marquants

  • Les restrictions liées au besoin en fonds de roulement ont eu un impact significatif sur le Groupe, en particulier sur l'activité Produits Lab21 au cours du deuxième trimestre. En depit de cela, le Groupe a continué d'accroître son chiffre d'affaires et sa rentabilité au niveau de l'EBITDA, soulignant le potentiel de rentabilité du Groupe dans le cadre de sa politique d'expansion.
  • Le chiffre d'affaires de Primerdesign progresse de 8% à 3,3 M€ par rapport au 1er semestre 2018 grâce à une croissance de 22% des ventes B2B et de 10% sur les marchés internationaux. Les ventes au Moyen-Orient et aux Etats-Unis ont été les régions qui ont connu la croissance la plus rapide pour les produits moléculaires, soit 114% et 33%, respectivement, par rapport au 1er semestre 2018.
  • L'intégration d'Omega ID progresse bien et la décision de fermer et de consolider l'usine d'Axminster, acquise avec les actifs d'Omega ID, a été prise au cours du 1er trimestre, ce qui a encore réduit les coûts et augmenté la rentabilité de cette activité.
  • Le pipeline de R&D moléculaire des tests CE-Mark destinés au diagnostic des transplantations continue de bien progresser, et deux nouveaux produits CE-Mark - EBV et BKV - ont été lancés au troisième trimestre 2019 comme prévu.

Evènements postérieurs à la clôture

  • Cession du Clinical Lab à Cambridge Pathology BV conclue le 18 juillet 2019 pour un montant total de 400 000 £. La cession permettra à Novacyt de se concentrer davantage sur l'expansion et la valeur de ses activités principales de produits, Primerdesign et Lab21 Products. Le deuxième paiement différé de 100 000 £ a été reçu en septembre, comme prévu.
  • La Société continue de rechercher un acquéreur pour son unité d'affaires NOVAprep®, mais prend également des mesures pour fermer les activités restantes d'ici la fin de 2019 dans l'éventualité où aucune vente n'aurait été conclue. Tous les clients, fournisseurs et employés ont été informés de la décision, et la Société travaillera avec sensibilité et diligence pour soutenir tous ceux qui seront touchés par cette décision. En raison de la réduction significative des coûts de la liquidation de certains actifs et de l'augmentation des commandes de consommables, l'impact de la business unit sur les flux de trésorerie négatif sera fortement réduit avec la possibilité de générer de la trésorerie pour le Groupe au second semestre 2019.

Graham Mullis, Directeur Général du groupe Novacyt, commente :

« La demande de nos produits n'a cessé d'augmenter tout au long de l'année 2019, ce qui s'est traduit par une croissance de 12% du chiffre d'affaires sur le 1er semestre. Toutefois, cette croissance a été quelque peu modérée par les contraintes liées aux besoins de fonds de roulement. Nous continuons de travailler sur ces sujets pour les résoudre. Par conséquent, ce manque à gagner va avoir une incidence sur notre chiffre d'affaires et nos bénéfices pour l'ensemble de l'exercice alors que nous continuons à travailler sur notre carnet de commandes à terme. Avec un fonds de roulement suffisant, nous continuerons à bâtir sur la solide performance opérationnelle de nos business units Primerdesign et Lab21 Products, qui ont enregistré une croissance record de leurs ventes dans un certain nombre de pays au 1er semestre.

Nous avons conclu avec succès la vente du laboratoire clinique, ce qui nous permet de rationaliser et de concentrer davantage nos activités. Ceci permettra au Groupe d'économiser 0,1 M€ grâce à l'élimination des frais généraux liés à l'exploitation du site. La décision de céder ou de fermer la business unit NOVAprep® d'ici la fin de l'année élimine également l'incertitude liée au processus de vente.

Nous comprenons que les actionnaires aient été déçus de la performance du cours de l'action et de la dilution causée par la facilité d'emprunt convertible signée en avril 2019. Nous continuons d'évaluer diverses options de financement pour la Société et nous informerons le marché en temps opportun.

La base solide de Novacyt repose sur ses principales forces en matière de conception, de développement, de commercialisation et de fabrication à façon de produits de diagnostic in vitro. J'ai hâte de bâtir sur cette base alors que nous travaillons d'arrache-pied pour restaurer la confiance des actionnaires et créer de la valeur par le biais d'une société de diagnostic rentable et à forte croissance. »

Activité du Groupe

Au cours du 1er semestre 2019, Novacyt a réalisé de nouveaux progrès dans l'élaboration et la définition de ses activités afin d'assurer une croissance rentable et durable à long terme. Ce résultat a été obtenu grâce aux progrès réalisés dans la restructuration de l'entreprise afin qu'elle se concentre sur ses activités principales et rentables de fabrication de réactifs. Ces réalisations renforceront la stratégie et l'engagement de la Société à l'égard des trois piliers de croissance que sont l'expansion interne des ventes, l'investissement en R-D et une approche judicieuse des acquisitions.

Novacyt prévoit de réduire encore la base des coûts de fabrication dans l'ensemble du Groupe, d'accroître les marges brutes et d'augmenter sa rentabilité globale.

Produits moléculaires

Le chiffre d'affaires de Primerdesign progresse de 8% à 3,3 M€ par rapport au 1er semestre 2018 grâce à une croissance de 22% des ventes B2B et une croissance continue de 10% sur les marchés internationaux. Les ventes directes au Royaume-Uni sont en baisse de 6% en raison de l'impact à court terme de la réorganisation de la structure de gestion des ventes, la croissance des ventes devrait reprendre vers la fin de l'année. Les ventes au Moyen-Orient et aux Etats-Unis ont été les régions qui ont connu la croissance la plus rapide pour les produits moléculaires avec 114% et 33% par rapport au 1er semestre 2018.

Primerdesign est de plus en plus reconnu comme un partenaire de premier plan dans le développement de tests cliniques. A la fin du 1er semstre 2019, Primerdesign s'est engagé auprès de plus de 15 clients au cours des 18 derniers mois, répondant ainsi à leurs besoins spécifiques de développement. Au cours du 1er semestre de 2019, la Société a prolongé son contrat de développement de tests avec Immunexpress pour le premier test approuvé par L’autorité de contrôle des aliments et médicaments aux Etats-Unis (FDA) pour les patients suspects de septicémie afin de soutenir davantage le développement de tests de diagnostic rapide pour la détection de la septicémie.

En mai 2019, Primerdesign a également lancé son instrument de test moléculaire de nouvelle génération genesig® q32 qPCR, en complément du genesig® q16, lancé en 2014. D'autres améliorations opérationnelles aux plates-formes d'instruments q16 et q32 sont prévues en 2020 afin de fournir les meilleurs temps de cycle de PCR de 30 minutes.

Le vaste catalogue de plus de 550 kits genesig® en temps réel de Primerdesign peut être utilisé sur l'instrument q32, y compris les tests humains, pathogènes alimentaires et de spéciation alimentaire. Comme tous les kits genesig® ont un protocole de fonctionnement identique, les instruments q16 et q32 sont faciles à utiliser pour les clients de tous les niveaux d'expertise et d'expérience et fournissent des résultats qui peuvent être facilement comparables entre instruments et entre différents sites ou groupes collaborateurs.

Au cours du 1er semestre 2019, Primerdesign a lancé avec succès ses tests CE Mark EBV et BKV utilisés pour aider les patients transplantés et immunodéprimés. Les deux tests permettent la détection quantitative de l'ADN viral extrait du plasma sanguin, du sang total et de l'urine. Ils ont d'abord été validés pour l'instrument Roche LightCycler® 480 II et les mêmes tests seront disponibles sur d'autres instruments, l'ABI 7500 et le Bio-Rad CFX plus tard cette année. Le développement complémentaire et important du test CMV du marquage CE-Mark progresse bien et sera lancé au début de l'année prochaine.

Produits protéinés

Le chiffre d'affaires de Lab21 s'élève à 4,0 M€ et affiche une croissance de 17% (16% à TCC) au 1er semestre 2019 par rapport au 1er semestre 2018 grâce à l'acquisition d'Omega ID, finalisée en juin 2018. Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2019 a été limité par un besoin de fonds de roulement, ce qui a principalement affecté l'unité commerciale Lab21. Malgré cela, la nouvelle équipe commerciale a augmenté les ventes de produits de marque Microgen au Royaume-Uni de 29% par rapport au 1er semestre 2018. Le carnet de commandes reste solide pour le second semestre de l'année et une croissance continue est attendue en fonction de la rapidité avec laquelle la chaîne d'approvisionnement pourra être entièrement rétablie.

L'acquisition des actifs d'Omega ID continue d'accroître l'EBITDA du Groupe, et un certain nombre d'économies de coûts et de synergies supplémentaires ont été identifiées pour accroître encore cette rentabilité. Il s'agit notamment (i) de la fermeture du site acquis d'Axminster, qui a été consolidé au sein du Groupe au cours du deuxième trimestre 2019, ce qui a permis de réduire les frais généraux de 150 K€ par an, (ii) de la consolidation des produits en double pour minimiser les coûts de fabrication et (iii) de l'économie des frais généraux d'Omega Diagnostics au titre du Transitional Services Agreement début 2020.

Au cours du second semestre 2019, la business unit Lab21 prévoit de lancer douze nouveaux produits cliniques portant le marquage CE qui viendront compléter les gammes de produits PathFlow™ et PathChek®. Un lancement immédiat de six nouveaux produits de la gamme PathFlow™ aura lieu ce mois-ci, ce qui élargira la gamme de tests pour le diagnostic rapide de plusieurs agents pathogènes clés associés aux maladies infectieuses chez l'homme. Il s'agit notamment de tests de dépistage de Clostridium difficile, Helicobacter pylori, Influenza A+B, Norovirus, Rotavirus, Adénovirus et VRS à partir d'un éventail d'échantillons de patients. La combinaison de ces produits représente certains des tests les plus importants requis dans un laboratoire hospitalier moderne, répondant au besoin d'un diagnostic rapide et précis des agents pathogènes clés pour prévenir la mortalité. Un diagnostic plus rapide et plus efficace permet également aux cliniques de lutter contre les problèmes croissants de résistance aux antimicrobiens associés à ces pathogènes.

L'élargissement de la gamme de produits PathFlow™ permet de souligner l'engagement à long terme de Novacyt à faciliter l'amélioration clinique des résultats des patients à la suite d'un diagnostic précoce. Novacyt cherchera à augmenter le nombre de tests sur PathFlow™ en élargissant encore sa gamme de produits au cours du dernier trimestre de cette année.

Résultats financiers

Chiffre d'affaires Le chiffre d'affaires non audité du 1er semestre 2019 s'élève à 7,2 M€ contre un chiffre d'affaires retraité de 6,4 M€ en 2018, avec l'ajout du chiffre d'affaires d'Omega ID et la croissance solide de Primerdesign au Moyen-Orient et sur les marchés américains. Le chiffre d'affaires généré par les activités poursuivies du groupe, hors NOVAprep®, progresse de 12% (11% CER). Le carnet de commandes est solide pour le second semestre de l'année et une croissance continue est attendue en fonction de la rapidité avec laquelle la chaîne d'approvisionnement pourra être entièrement rétablie.

Marge brute La marge brute a continué sur sa lancée, passant de 4,2 millions d'euros (65%) au 1er semestre de l'année dernière à 4,6 millions d'euros (63%) en 2019. Cette marge reflète la plus faible marge brute des flux de revenus lié à Omega ID. Sur une base pro forma, la marge brute a augmenté de 3% à 68% en glissement annuel. La marge brute de Primerdesign s'est améliorée d'une année à l'autre de 2% à 87% grâce à la baisse des coûts de fabrication due aux économies d'échelle réalisées a travers l'augmentation des volumes de ventes. La marge brute du Groupe s'établissait en 2014 à 44% contre 63% au 1er semestre 2019, soit une hausse de 19 points de pourcentage.

La business unit Lab21 Products a vu sa marge brute diminuer de 6% par rapport à l'année précédente, à 45%, impacté par l'effet dilutif de la marge brute de l'acquisition d'Omega ID. Sur une base pro forma, la marge brute de la business unit serait restée pratiquement inchangée à 50% contre 51% au S1 2018.

EBITDA Le Groupe a poursuivi sa tendance de rentabilité de l'EBITDA avec un excedant de 0,2 M€ au 1er semestre 2019, qui a vu la marge d'EBITDA sous-jacente de Primerdesign augmenter à plus de 40% avant charges de gestion du Groupe. Primerdesign réalise environ 45% du chiffre d'affaires du Groupe avec une marge brute de 87%, son succès continu contribue de manière substantielle à l'EBITDA positif du Groupe. L'effet de l'augmentation du chiffre d'affaires de Primerdesign en pourcentage du chiffre d'affaires global du Groupe continuera à améliorer la rentabilité globale du Groupe.

L'acquisition d'Omega ID a immédiatement contribué à l'accroissement de l'EBITDA de l'activité et au cours du 1er semestre, la marge EBITDA de cette activité s'est élevée à 19%. Ce niveau élevé de rentabilité devrait augmenter au fur et à mesure que l'activité sera pleinement intégrée dans le Groupe.

L'accent mis sur la maîtrise des coûts dans l'ensemble du Groupe au 1er semestre 2019, en plus de l'adoption de l'IFRS 16, a contribué à faire passer l'EBITDA d'une perte de 0,1 M€ au 1er semestre 2018 à un bénéfice de 0,2 M€ au 1er semestre 2019, à un moment où les ventes étaient affectées par un besoin en fonds de roulement. D'autres initiatives de réduction des coûts, en particulier dans l'industrie manufacturière, peuvent permettre d'améliorer encore les bénéfices au cours du second semestre et jusqu'en 2020.

Pertes opérationnelles La perte opérationnelle du Groupe se réduit de plus de 20% à -0,7 M€ par rapport à une perte de 0,8 M€ au 1er semestre 2018. L'amélioration de 0,3 M€ de l'EBITDA et la réduction des charges exceptionnelles de 0,2 M€ d'une année à l'autre ont été compensées par des amortissements supplémentaires de 0,3 M€ résultant de l'acquisition d'Omega ID (0,1M€) et à l'impact de IFRS 16 (€0.1m).

Pertes nettes La perte nette a augmenté de 0,2 M€ à 2,0 M€ entre le 1er semestre 2018 et le 1er semestre 2019 en raison d'une augmentation de 0,1 M€ des coûts d'amortissement liés à l'acquisition d'Omega ID, d'une augmentation de 0,1 M€ de la perte des activités abandonnées liée aux résultats de NOVAprep® et de charges financières supplémentaires de 0,2 M€ liées aux emprunts supplémentaires contractés fin deuxième trimestre 2018, compensée par une amélioration du résultat opérationnel de 0,3M€.

Bilan

Montants en k€

Juin-19

Déc-18

 

Montants en k€

Juin-19

Déc-18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Goodwill

15 913

16 134

 

Capital et primes d'émission

60 580

60 582

Autres actifs non courants

8 645

6 369

 

Autres réserves

-42 095

-40 444

Total actifs non courants

24 558

22 503

 

Total des capitaux propres

18 485

20 138

 

 

 

 

 

 

 

Stock et en-cours

2 356

2 347

 

Emprunts et dettes financières

3 830

2 259

Autres actifs courants

4 351

4 237

 

Autres provisions et dettes à long terme

231

222

Trésorerie et équivalent de trésorerie

598

1 132

 

Total passifs non courants

4 061

2 481

Total actifs courants

7 305

7 716

 

 

 

 

 

 

 

 

Emprunts (à moins d’un an)

4 862

3 115

 

 

 

 

Fournisseurs et autres créditeurs

4 972

4 647

 

 

 

 

Autres provisions et engagements à court terme

1 421

2 047

 

 

 

 

Total passifs courants

11 255

9 809

 

Actifs des opérations abandonnées

2 260

2 294

 

Engagements des activités abandonnées

322

85

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL ACTIFS

34 122

32 513

 

TOTAL PASSIFS

34 122

32 513

Le Groupe détient 0,6 M€ de trésorerie au bilan au 30 juin 2019 contre 1,1 M€ au 31 décembre 2018. La diminution de la trésorerie s'explique en partie par les remboursements de 0,3 M€ effectués sur l'encours des contreparties différées qui ont débuté au 1er semestre 2019 et par une sortie nette de fonds de roulement de 0,6 M€. Les 2,0 M€ de trésorerie provenant de l'emprunt obligataire émis en avril ont été affectés au service de la dette et au fonds de roulement afin de réduire la position créancière du Groupe.

Les autres actifs non courants ont augmenté de 2,3 M€, principalement en raison de l'impact de l'adoption de la norme IFRS 16 qui a porté au bilan un actif à long terme de 2,6 M€ composé principalement de coûts liés aux sites, compensés par des amortissements.

Les créances clients ont diminué depuis la clôture de l'exercice de - 0,3 M€ à - 3,6 M€, principalement en raison du recouvrement de certaines créances anciennes. Depuis le 31 décembre 2018, les paiements anticipés ont augmenté de 0,4 M€ en raison de paiements initiaux de 0,2 M€ pour des actions qui n'ont pas été reçues au 1er semestre, et de 0,2 M€ en raison du calendrier de facturation des loyers et des tarifs professionnels (impôts fonciers) reçus sans changement du coût sous-jacent.

L'endettement net passe de 4,2 M€ en décembre 2018 à 8,1 M€ à fin juin 2019 contre 4,2 M€ en décembre 2018 suite (i) au tirage de 2,0 M€ d'obligations convertibles sur la facilité de 5 M€ signée en avril 2019, (ii) l'impact de l'adoption de la norme IFRS 16 qui a ajouté un passif de 2,6 M€ au bilan (iii) à une diminution de 0,5 M€ des liquidités et iv) au remboursement des emprunts pour 1,3 M€ dont 0,3 M€ en intérêts.

Le solde de la contrepartie conditionnelle a été ramené de 1,6 M€ en décembre 2018 à 1,1 M€ en juin 2019, en raison des remboursements de 0,3 M€ effectués en 2019 et de l'annulation d'un paiement d'étape de 0,2 M€.

Activités courantes et perspectives Novacyt s'engage à poursuivre avec succès la mise en œuvre de ses trois piliers de sa stratégie de croissance, qui continuera à générer une rentabilité accrue. Un facteur clé de ce succès sera la capacité de la Société à obtenir du financement qui facilitera la restructuration de la dette afin de la placer dans une situation financière beaucoup plus solide.

Les perspectives des activités Primerdesign et Lab21 restent solides pour le dernier trimestre de l'année. Les deux business units disposent d'un important pipeline de ventes et visent une croissance du chiffre d'affaires supérieure à celle du premier semestre 2019. Toutefois, en raison des restrictions relatives au fonds de roulement, les deuxième et troisième trimestres ont été touchés. Une réduction conséquente du taux de croissance des ventes est attendue pour l'ensemble de l'année. Novacyt prévoit donc une croissance du chiffre d'affaires consolidé à un chiffre pour l'ensemble de l'année et un EBITDA inférieur aux attentes du marché mais supérieur à la rentabilité EBITDA de l'année précédente.

Le présent communiqué contient des informations privilégiées au sens de l'article 7 du règlement (UE) n° 596/2014.

About Novacyt Group

Le Groupe Novacyt est un leader dans le secteur du diagnostic médical et dispose d’un portefeuille de produits et services pour le cancer et les maladies infectieuses en croissance. Grâce à sa plateforme technologique propriétaire NOVAprep® et sa plateforme moléculaire, genesig®, Novacyt est capable de mettre à disposition une offre produits très large et très innovante dans le domaine de l’oncologie et des maladies infectieuses. Le Groupe a également diversifié son chiffre d’affaires par la commercialisation de réactifs utilisés en oncologie, microbiologie, hématologie et sérologie. Ses clients et partenaires figurent parmi les plus grandes sociétés du secteur.

Pour plus d’informations, consulter le site : www.novacyt.com

Résultat consolidé pour l’exercice clos au 30 juin 2019

Montants en k€

Notes

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

 

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2018

Produits des activités ordinaires

4,5

7 223

 

6 427

Coût des ventes

 

-2 643

 

-2 236

Marge brute

 

4 580

 

4 191

Commercialisation et marketing

 

-1 317

 

-1 217

Recherche & développement

 

-229

 

-189

Frais généraux & administratifs

 

-3 639

 

-3 387

Subventions gouvernementales

 

7

 

35

Résultat opérationnel avant éléments exceptionnels

 

-598

 

-569

Autres produits opérationnels

6

57

 

177

Autres charges opérationnelles

6

-123

 

-444

Résultat opérationnel après éléments exceptionnels

 

-664

 

-836

Produits financiers

7

36

 

32

Charges financières

7

-579

 

-368

Résultat avant impôt

 

-1 208

 

-1 172

Impôt sur les bénéfices

 

0

 

0

Résultat après impôt

 

-1 208

 

-1 172

Résultat des activités détenues en vue de leur vente

 

-786

 

-673

Résultat après impôt

 

-1 994

 

-1 844

Résultat par action

8

-0,05

 

-0,08

Résultat dilué par action

8

-0,05

 

-0,08

Résultat par action des activités poursuivies

-0,03

 

-0,05

Résultat dilué par action des activités poursuivies

-0,03

 

-0,05

Résultat par action des activités abandonnées

-0,02

 

-0,03

Résultat dilué par action des activités abandonnées

-0,02

 

-0,03

La présentation du résultat consolidé 2018 intègre les impacts de l’application de l’IFRS 5 relative à l’abandon d’activités, en groupant le résultat de l’activité NOVAprep® sur une seule ligne « Résultat des activités détenues en vue de leur vente ».

Etat consolidé du résultat global pour l’exercice clos au 30 juin 2019

Montants en k€

Notes

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

 

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2018

 

 

 

Résultat consolidé net de l'exercice

-1 994

 

-1 844

Eléments non recyclables en résultat

 

 

Réévaluation de l'obligation financière nette associée à un régime à prestations déterminées (IAS 19)

0

 

0

Eléments recyclables en résultat

 

 

Différences de change résultant de la conversion d'opérations en devises étrangères

-2

 

-3

Résultat global consolidé de l'exercice

-1 996

 

-1 847

Résultat global attribuable :

 

 

Aux actionnaires de la société consolidante (*)

-1 996

 

-1 847

(*) Pas d'intérêts minoritaires.

Etat de la situation financière pour l’exercice clos au 30 juin 2019

Montants en k€

Notes

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Audité) Exercice clos le 31 décembre 2018

Goodwill

9

15 913

16 134

Immobilisations incorporelles

 

4 664

4 944

Immobilisations corporelles

 

3 752

1 191

Actifs financiers non courants

 

228

234

Actifs non courants

 

24 558

22 503

Stock et en-cours

10

2 356

2 347

Clients et autres débiteurs

 

3 573

3 900

Créances d'impôt

 

135

94

Charges constatées d'avance

 

632

233

Placements financiers à court terme

 

10

10

Trésorerie & équivalents de trésorerie

13

598

1 132

Actifs courants

 

7 305

7 716

Actifs des activités abandonnées

 

2 260

2 294

Total Actif

 

34 122

32 513

Emprunts et concours bancaires (part à moins d'un an)

11

4 862

3 115

Passifs éventuels (part court terme)

12

1 138

1 569

Provisions (part à moins d'un an)

 

73

100

Fournisseurs et autres créditeurs

 

4 972

4 647

Autres passifs courants

 

209

379

Total Passifs courants

 

11 255

9 809

Passifs des activités abandonnées

 

322

85

Actifs nets courants

 

-3 628

-2 008

Emprunts et dettes financières

11

3 830

2 259

Autres provisions

176

168

Impôts différés

55

 

54

Total passifs non courants

4 061

2 481

Total des passifs

15 638

12 375

Actifs nets

18 485

20 138

Etat de la situation financière pour l’exercice clos au 30 juin 2019 (suite)

Montants en k€

Notes

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Audité) Exercice clos le 31 décembre 2018

Capital

2 710

2 511

Primes liées au capital

58 050

58 249

Actions propres

-180

-178

Autres réserves

-2 821

-2 819

Réserve "equity"

650

422

Résultats accumulés

-39 924

-38 047

Total capitaux propres, part du groupe

18 485

20 138

Total des capitaux propres

18 485

20 138

Tableau de variation des capitaux propres au 30 juin 2019

Montants en k€

Autres réserves groupe

 

Capital

Primes liées au capital

Actions propres

Réserve "equity"

Acquisition des actions Primer Design

Réserves de conversion

OCI s. PIDR

Total

Résultats accum.

Total capitaux propres

 

 

Situation au 31.12.2017

2 511

58 281

- 176

422

- 2 948

143

- 11

- 2 816

- 33 310

24 914

Ecarts actuariels s/ PIDR

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Ecarts de conversion

-

-

-

-

-

- 4

-

- 4

-

- 4

Résultat de la période

-

-

-

-

-

-

-

-

- 4 738

- 4 738

Total des pertes et profits de la période

-

-

-

-

-

- 4

-

- 4

- 4 738

- 4 742

Mouvements sur actions propres

-

-

- 2

-

-

-

-

-

-

- 2

Autres variations

-

- 32

-

-

-

-

-

-

-

- 32

Situation au 31.12.2018

2 511

58 249

- 178

422

- 2 948

139

- 11

- 2 820

- 38 047

20 138

Application d'IFRS 16

-

-

-

-

-

-

-

-

117

117

Situation ajustée au 31.12.2018

2 511

58 249

- 178

422

- 2 948

139

- 11

- 2 820

- 37 930

20 255

Ecarts actuariels s/ PIDR

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Ecarts de conversion

-

-

-

-

-

- 2

-

- 2

-

- 2

Résultat de la période

-

-

-

-

-

-

-

-

- 1 994

- 1 994

Total des pertes et profits de la période

-

-

-

-

-

- 2

-

- 2

- 1 994

- 1 996

Augment. de capital en numéraire

-

- 137

-

-

-

-

-

-

-

- 137

Mouvements sur actions propres

-

-

- 2

-

-

-

-

-

-

- 2

Autres variations

199

- 62

-

228

-

-

-

-

-

365

Situation au 31.12.2018

2 710

58 050

- 180

650

- 2 948

137

- 11

- 2 822

- 39 924

18 486

Tableau des flux de trésorerie pour l’exercice clos au 30 juin 2019

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2018

Flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles

-577

 

-1 882

Activités d'investissement

Acquisition de filiales nette de la trésorerie acquise

-278

-2 032

Acquisition d'immobilisations incorporelles

-158

-201

Acquisition d'immobilisations corporelles

-200

-171

Acquisition de placements financiers

6

-22

Flux de trésorerie net liés aux activités d'investissement

-630

 

-2 426

Flux d'investissement résultant des activités abandonnées

-25

-77

Flux d'investissement résultant des activités poursuivies

-606

-2 349

Remboursement d'emprunts

-993

-1 540

Emission d'emprunts

2 036

3 958

Augmentations de capital

-69

-53

Cession (acquisition) nette d'actions propres

-2

5

Intérêts financiers nets versés

-290

-281

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

682

 

2 089

Flux de financement résultant des activités abandonnées

-

-

Flux de financement résultant des activités poursuivies

682

2 089

Variation nette de la trésorerie

-525

 

-2 219

Trésorerie à l'ouverture de l'exercice

1 132

4 345

Incidence de la variation des taux de change

-9

8

Trésorerie à la clôture de l'exercice

598

 

2 134

NOTES SUR LES COMPTES ANNUELS

1. NORMES COMPTABLES APPLICABLES

Le Groupe Novacyt est une entreprise internationale de diagnostic qui génère un portefeuille croissant de tests de diagnostic in vitro et moléculaires. Ses principales forces résident dans le développement de produits de diagnostic, leur commercialisation et leur fabrication. Les principales unités commerciales de la Société comprennent Primerdesign et Lab21 Products, qui fournissent une vaste gamme d'essais et de réactifs de haute qualité dans le monde entier. Le Groupe sert directement les marchés de l'oncologie, de la microbiologie, de l'hématologie et de la sérologie comme le font ses partenaires mondiaux, qui comptent de grandes entreprises. Son siège social est situé 13 avenue Morane Saulnier, 78140 Vélizy Villacoublay.

Les informations financières contenues dans le présent rapport comprennent les états financiers consolidés de la Société et de ses filiales (ci-après collectivement dénommées " le Groupe "). Ils sont préparés et présentés en milliers d'euros.

Les informations financières comprennent toutes les sociétés sous contrôle exclusif. La Société n'exerce pas de contrôle conjoint ni d'influence notable sur d'autres sociétés. Les filiales sont consolidées à compter de la date à laquelle le Groupe en obtient le contrôle effectif. Les comptes ont été préparés conformément aux exigences de comptabilisation et d'évaluation des normes internationales d'information financière telles qu'adoptées pour utilisation dans l'UE (IFRS). Les principes comptables appliqués par le Groupe dans ces informations financières sont les mêmes que ceux appliqués par le Groupe dans ses états financiers pour l'exercice clos le 31 décembre 2018 et qui constituent la base des états financiers 2019 à l'exception d'un certain nombre de normes nouvelles et modifiées qui sont entrées en vigueur depuis le début de cet exercice, la principale étant IFRS 16. Ces nouvelles normes et les normes modifiées n’ont pas eu d'incidence importante sur le Groupe.

Ces informations financières intermédiaires consolidées ne constituent pas des comptes statutaires complets. Les comptes statutaires de l'exercice clos le 31 décembre 2018 ont été arrêtés par le Conseil d'administration et déposés auprès du Registre du commerce et des sociétés. Le rapport du Commissaire aux comptes sur ces comptes est sans réserve. Les informations financières pour les semestres clos le 30 juin 2019 et le 30 juin 2018 ne sont pas auditées.

2. RÉSUMÉ DES PRINCIPES COMPTABLES APPLIQUES PAR LE GROUPE

Les états financiers ont été établis à partir du coût historique, sauf pour les instruments financiers qui ont été évalués à leur juste valeur. Le coût historique se base en général sur la juste valeur de la contrepartie versée en échange de biens et de services.

La juste valeur est le prix qui serait reçu pour la vente d'un actif ou payé pour le transfert d’un passif dans le cadre d’une transaction effectuée en bonne et due forme entre les participants de l’opération à la date d’évaluation, que ce prix soit directement observable ou évalué selon une autre technique. En déterminant la juste valeur d'un actif ou d'un passif, le Groupe tient compte des caractéristiques de l’actif ou du passif si les acteurs du marché auraient tenu compte de ces mêmes caractéristiques en déterminant le montant de l’actif ou du passif à la date d’évaluation. La juste valeur aux fins d’évaluation et/ou de déclaration dans les états financiers est déterminée sur cette base, sauf pour des opérations de location qui entrent dans le cadre de l’IFRS 16, et des évaluations présentant des similarités avec la juste valeur mais qui ne sont pas une juste valeur, par exemple une valeur nette réalisable d’après IAS 2 ou une valeur d’utilité dans IAS 36.

Les domaines dans lesquels des hypothèses et estimations sont significatives pour les états financiers consolidés sont notamment l’évaluation du goodwill résultant de l’acquisition par la Société de l’activité Omega (note 37 des comptes consolidés 2018 pour plus de détail), les valeurs comptables et les durées d’utilité des immobilisations incorporelles (voir note 19 des comptes consolidés 2018), les créances clients (note 24 des comptes consolidés 2018) et les provisions pour risques et charges liées à l’exploitation (note 29 des comptes consolidés 2018).

Les méthodes comptables exposées ci-après ont été appliquées uniformément à toutes les périodes présentées dans les états financiers, sauf la norme IFRS 16 qui a été appliquée uniquement pour les comptes au 30 juin 2019.

Continuité d’exploitation

Les administrateurs ont, au moment de l'approbation des états financiers, une estimation raisonnable que la Société dispose de ressources suffisantes pour continuer à fonctionner dans un avenir prévisible. Ils adoptent donc le principe de la continuité de l'exploitation dans la préparation des états financiers.

En procédant à cette analyse, les administrateurs ont tenu compte des éléments suivants :

  • un solde de trésorerie positif au 30 juin 2019 de 598.000 €,
  • le besoin en fonds de roulement de l'entreprise,
  • le remboursement des emprunts obligataires en cours selon les échéanciers convenus,
  • les paiements des compléments de prix au titre d'acquisitions antérieures,
  • des prélèvements ponctuels sur la ligne d'emprunt obligataire convertible de 5.000.000 d'euros, dont 3.000.000 d'euros à recevoir au 30 juin 2019.
    • Les émissions obligataires ultérieures au-delà des 2.000.000 € initiaux à la signature dépendent de certaines conditions, telles que le volume quotidien moyen et le cours minimum de l'action avant chaque demande de tirage ou le respect du délai minimum à observer entre les tirages. La Société prévoit d’être en mesure d'obtenir les fonds suffisants pour couvrir ses besoins en fonds de roulement, mais comme ces paramètres ne sont pas sous le contrôle de la Société, elle ne peut en être totalement certaine. Le cas échéant, des renonciations peuvent intervenir.
    • La Société évalue les possibilités de nouvelles facilités de financement par emprunt qui pourraient fournir un fonds de roulement suffisant dans un avenir prévisible ainsi que la possibilité de restructurer son bilan.
    • Les encaissements supplémentaires provenant de la cession des activités Clinical Lab et NOVAprep® n'ont pas été pris en compte dans les prévisions de flux de trésorerie du Groupe. Les fonds ainsi reçus contribueraient à réduire le besoin de financement et à réduire le risque de nouvelles émissions d'obligations.

Le défaut d'obtenir l'approbation des actionnaires pour émettre de nouveaux capitaux propres afin de satisfaire aux conditions de la facilité d'emprunt convertible ou le défaut de convenir d'autres facilités d'emprunt pourrait créer une incertitude importante quant à la capacité de la Société à poursuivre son exploitation.

Regroupements d’entreprises et évaluation de goodwill.

  • Regroupements d’entreprises

Les regroupements d’entreprises sont comptabilisés selon la méthode de l’acquisition (voir IFRS 3R).

A la date de prise de contrôle d’une société ou d’un groupe de sociétés qui représentent une activité, le Groupe identifie et évalue les actifs et passifs acquis, dont la plupart sont évalués à leur juste valeur. L’écart entre la juste valeur de la contrepartie transférée, y compris le montant comptabilisé de tout intérêt minoritaire dans l’entreprise acquise et le montant net comptabilisé au titre des actifs identifiables acquis et des passifs repris évalués à leur juste valeur, est comptabilisé en goodwill.

Conformément à l’IFRS 3, le Groupe applique les principes suivants :

  • les frais de transaction sont comptabilisés immédiatement en charges opérationnelles lorsqu’ils sont encourus ;
  • tout ajustement de prix d’achat d’un actif ou d’un passif repris est estimé à sa juste valeur à la date d’acquisition et l’évaluation initiale ne peut être ajustée ultérieurement en contrepartie du goodwill qu’en cas de nouvelles informations sur des faits et circonstances existant à la date d’acquisition et si cette évaluation a lieu dans les 12 mois d’affectation suivant la date d’acquisition. Tout ajustement de la dette financière comptabilisée au titre d’un complément de prix postérieur à la période intermédiaire ou ne répondant pas à ces critères, est comptabilisé avec le résultat global du Groupe ;
  • Tout écart d’acquisition négatif découlant de l’acquisition est immédiatement comptabilisé en produit ; et
  • en cas d’acquisitions par étape, la prise de contrôle déclenche la réévaluation à la juste valeur de la participation antérieurement détenue par le Groupe dans le résultat ; toute perte de contrôle donne lieu à la réévaluation de la participation résiduelle éventuelle à la juste valeur suivant les mêmes modalités.

En ce qui concerne les sociétés acquises en cours d'exercice, seuls les résultats de la période postérieure à la date de prise de contrôle sont retenus dans le compte de résultat consolidé.

  • Évaluation du goodwill

Le goodwill est ventilé par UGT ou groupe d’unités génératrices de trésorerie, en fonction du niveau auquel il est suivi à des fins de gestion. Conformément aux dispositions de la norme IAS 36, les UGT ou groupes d’UGT définis par le Groupe ne sont pas d’une taille supérieure à celle d’un secteur opérationnel.

  • Test de dépréciation

Le goodwill n’est pas amorti, mais fait l’objet de tests de dépréciation lorsqu’il existe un indice de perte de valeur et au minimum une fois par an pour la clôture annuelle.

Ces tests consistent à comparer la valeur comptable d’un actif à sa valeur recouvrable. La valeur recouvrable d'un actif, d'une UGT ou d’un groupe d’UGT est la valeur la plus élevée entre sa juste valeur diminuée des coûts de la vente et sa valeur d'utilité. La juste valeur diminuée des coûts de vente est le montant pouvant être obtenu de la vente d'un actif, d'une UGT ou d’un groupe d’UGT lors d'une transaction dans des conditions de concurrence normale entre des parties bien informées et consentantes, diminué des coûts de sortie. La valeur d'utilité est la valeur actuelle des flux de trésorerie futurs susceptibles de découler d'un actif, d'une UGT ou d’un groupe d’UGT.

Il n'est pas toujours nécessaire de déterminer à la fois la juste valeur d'un actif diminuée des coûts de la vente et sa valeur d'utilité. Si l'un ou l'autre de ces montants est supérieur à la valeur comptable de l'actif, l'actif ne s'est pas déprécié et il n'est pas nécessaire d'estimer l'autre montant.

Immobilisations incorporelles

  • Relations clientèle

Conformément à la norme IFRS 3, l’acquisition par la Société de Primerdesign et de l’activité Maladies infectieuses Omega a donné lieu à la comptabilisation de la valeur de la clientèle acquise dans le bilan. La valeur de ces actifs a été déterminée par l’actualisation de l’excédent de marge généré par la clientèle après la rémunération des actifs contributifs.

Les relations clientèle sont amorties linéairement sur neuf ans.

  • Marque

Le prix d’acquisition des titres Primerdesign et de l’activité Omega ID par la Société a également été « affecté » en partie aux marques Primerdesign et Omega. La valeur de ces actifs a été déterminée par l’actualisation des flux de trésorerie que la licence de ces marques pourrait générer, estimés en pourcentage du chiffre d’affaires à partir d’informations comparables disponibles.

Les deux marques sont également amorties linéairement sur neuf ans.

  • Autres immobilisations incorporelles

Les immobilisations incorporelles comprennent également des licences comptabilisées à leur coût d’acquisition et amorties sur des durées d’utilité de sept à vingt ans.

Immobilisations incorporelles en cours

En application de la norme IAS 38, le groupe NOVACYT porte à l’actif les dépenses de développement (dépenses externes et frais de personnel), sous réserve que celles-ci répondent aux critères suivants :

  • le Groupe a l’intention et la capacité financière et technique de mener à bien le projet de développement ;
  • l’actif générera de futurs avantages économiques ; et
  • le coût de cet actif incorporel peut être évalué de façon fiable.

Les immobilisations en cours ne seront amorties qu’à l’achèvement du programme et dès leur mise en service. Les autres dépenses de recherche et de développement, ne répondant pas aux critères énoncés ci-dessus, sont comptabilisées directement en charges.

Immobilisations corporelles

Les immobilisations corporelles sont évaluées à leur coût d’acquisition (correspondant au prix d’achat auxquels s’ajoutent les frais accessoires et frais d’acquisition).

Amortissements

Les immobilisations corporelles sont amorties linéairement, en identifiant le cas échéant les principaux composants, en fonction des durées d’utilité estimatives suivantes :

- Améliorations locatives :

 

Linéaire – 2 à 15 ans

- Marque :

 

Linéaire – 9 ans

- Clientèle :

 

Linéaire – 9 ans

- Matériel et outillage industriels :

 

Linéaire – 3 à 6 ans

- Installations générales, aménagements :

 

Linéaire – 3 à 5 ans

- Matériel de transport :

 

Linéaire – 5 ans

- Matériel de bureau :

 

Linéaire – 3 ans

- Matériel informatique :

 

Linéaire – 2 à 3 ans

Les immeubles, équipements ou autres contrats de location qui entrent dans le champ d'application d'IFRS 16 à la date d'entrée en vigueur du 1er janvier 2019 et qui ont été capitalisés en tant que droits d'utilisation sont amortis linéairement sur la durée du contrat, conformément aux dispositions de IFRS 16.

L’amortissement des immobilisations débute lorsque celles-ci sont prêtes à être utilisées et il cesse lors de leur cession, de leur mise au rebut ou de leur reclassement en actifs destinés à être cédés, conformément aux dispositions de l’IFRS 5.

Compte tenu de la nature de ses immobilisations, le Groupe ne reconnaît pas de valeur résiduelle sur les immobilisations corporelles qu’il utilise.

Les modes d’amortissement et les durées d’utilité sont réexaminés à chaque clôture et sont, le cas échéant, révisés de manière prospective.

Dépréciation d’actifs

Les immobilisations amortissables font l’objet d’un test de dépréciation lorsque d’éventuels indices de perte de valeur sont identifiés. Pour apprécier s’il existe un quelconque indice qu’un actif ait pu perdre de la valeur, l’entreprise considère les éléments externes et internes suivants :

Indices externes :

  • une diminution de la valeur de marché de l’actif (dans une plus large mesure que du seul effet attendu du passage du temps ou de l’utilisation normale de l’actif) ;
  • des changements majeurs, ayant un effet négatif sur l’entité, ont eu lieu au cours de la période ou sont attendus dans un proche avenir, dans l’environnement technique, économique ou juridique ou sur le marché sur la Société exerce ses activités ou auquel l’actif est dévolu ; et
  • les taux d’intérêt du marché ou autres taux de rendement du marché ont augmenté durant l’exercice et il est probable que ces augmentations diminuent de façon significative les valeurs vénales et/ou d’usage de l’actif.

Indices internes :

  • existence d’un indice d’obsolescence ou de dégradation physique d’un actif non prévu par le plan d’amortissement ;
  • des changements importants dans le mode d’utilisation de l’actif ;
  • des performances de l’actif inférieures aux prévisions ; et
  • une baisse sensible du niveau des flux futurs de trésorerie générés par l’actif.

S’il existe un tel indice de dépréciation, la valeur recouvrable de l’actif est comparée à la valeur nette comptable de l’immobilisation. La valeur recouvrable est définie comme étant la plus élevée de la juste valeur diminuée des coûts de la vente et de la valeur d’utilité. La valeur d’utilité est la valeur actuelle des flux de trésorerie futurs susceptibles de découler d’un actif sur sa durée probable d’utilisation.

Pour les actifs qui ne génèrent pas de flux de trésorerie indépendants, leur valeur recouvrable est déterminée par celle de l’unité génératrice de trésorerie (UGT) à laquelle l’actif appartient et qui est le plus petit groupe homogène d’actifs identifiables générant des flux de trésorerie largement indépendants des autres actifs ou groupes d’actifs.

La valeur nette comptable d’une immobilisation correspond à sa valeur brute diminuée, pour les immobilisations amortissables, des amortissements cumulés et des dépréciations.

En cas de perte de valeur, une dépréciation est constatée en compte de résultat. La dépréciation est reprise en cas de modification de l’estimation de la valeur recouvrable ou de disparition des indices de dépréciation. Les dépréciations sont comptabilisées sous la rubrique « Dotations aux amortissements et provisions pour dépréciation des immobilisations corporelles et incorporelles » du compte de résultat.

Les immobilisations incorporelles non amortissables font l’objet d’un test de dépréciation au moins une fois par an.

Contrats de location

Les contrats de location, où le groupe NOVACYT est preneur, sont analysés selon leur substance et leur réalité financière et relèvent selon le cas d’opérations de location simple ou d’opérations de location financement.

Stocks

Les stocks sont valorisés à la valeur la plus faible entre leur coût d’acquisition et leur valeur recouvrable. Le coût d’acquisition des stocks comprend les matières et fournitures et, le cas échéant, les frais de personnel encourus pour amener les stocks dans leur état actuel. Il est calculé selon la méthode du coût moyen pondéré. La valeur recouvrable représente le prix de vente estimé diminué de tous frais de marketing, de vente et de distribution.

La valeur brute des marchandises et des approvisionnements comprend le prix d’achat et les frais accessoires.

Une provision pour dépréciation des stocks, égale à la différence entre la valeur brute déterminée suivant les modalités indiquées ci-dessus, et le cours du jour ou la valeur de réalisation déduction faite des frais proportionnels de vente, est constatée lorsque cette valeur brute est supérieure à l’autre terme énoncé.

Créances clients

Les créances clients sont comptabilisées lors du transfert de propriété correspondant généralement à la livraison pour les ventes de biens et à la réalisation de la prestation pour les activités de services.

Les créances sont comptabilisées à leur juste valeur, qui correspond le plus souvent à leur valeur nominale. Pour tenir compte des difficultés de recouvrement auxquelles elles sont susceptibles de donner lieu, elles sont le cas échéant dépréciées par voie de provision. Les provisions pour dépréciation sont déterminées par comparaison entre la valeur d’acquisition et la valeur probable de réalisation, qui se définit comme la valeur actuelle des sommes estimées recouvrables.

Les créances clients n’ont pas fait l’objet de calculs d’actualisation, car l’effet serait non significatif.

Trésorerie et équivalents de trésorerie

Les équivalents de trésorerie sont détenus dans le but de faire face aux engagements de trésorerie à court terme plutôt que pour un placement ou d'autres finalités. Pour qu'un placement puisse être considéré comme un équivalent de trésorerie, il doit être facilement convertible en un montant de trésorerie connu et être soumis à un risque négligeable de changement de valeur. La trésorerie et les équivalents de trésorerie comprennent des fonds de caisses, des comptes bancaires courants, ainsi que des valeurs mobilières de placement (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières, « OPCVM », titres de créances négociables, etc.) qui peuvent être liquidés ou vendus à très court terme (en général moins de 3 mois après la date d’acquisition) et dont le risque de changement de valeur est négligeable. Tous ces éléments sont évalués à leur juste valeur, les éventuels ajustements étant comptabilisés dans les gains ou pertes.

Plan d'intéressement à long terme

Novacyt a permis à certains employés d’acheter des actions dans le cadre d’un plan d'intéressement à long terme adopté le 1er novembre 2017. Le prix appliqué est fixé au prix de l’action à la date d’attribution et les options seront réglées en espèces. Les options seront acquises au troisième anniversaire de la date d’attribution. Les frais de paiement sont calculés en vertu de l’IFRS 2 « Rémunération en actions ». La charge comptable sera répartie sur la période d’acquisition pour refléter les services reçus et une dette comptabilisée dans le bilan.

Activités abandonnées et actifs destinés à être cédés

Les activités abandonnées et actifs destinés à être cédés sont retraités conformément à la norme IFRS 5.

Le 11 décembre 2018, Novacyt a annoncé son intention de vendre l'activité NOVAprep® et présente donc ses résultats financiers conformément à la règle comptable IFRS 5 sur les activités abandonnées. En conséquence, l'ensemble des produits et charges générés par cette activité est présenté sur une seule ligne, en dessous du résultat net.

La norme IFRS 5 exige la présentation suivante d’activités abandonnées :

Dans le compte de résultat et les autres éléments du résultat global : un seul montant se composant comme suit:

  • le bénéfice ou la perte après impôt de l’activité abandonnée,
  • le bénéfice ou la perte après impôt comptabilisé(e) dans l’évaluation de la juste valeur moins les frais de vente, et
  • le bénéfice ou la perte après impôt comptabilisé(e) dans la cession d’actifs ou du groupe destiné à la cession composant l’activité abandonnée.

Dans l’état des flux de trésorerie : le flux de trésorerie net attribuable aux activités d’exploitation, d'investissement et de financement des activités abandonnées est présenté séparément.

Dans l’état de situation financière : les actifs et passifs du groupe destiné à la cession doivent être présentés séparément des autres actifs. Il en va de même des dettes d'un groupe destiné à la cession et classé comme destiné à la vente.

Cette présentation a été adoptée pour les comptes de 2018 et le 1er semestre 2019 pour refléter l’intention du groupe de céder l’activité NOVAprep® (détenue par la société Novacyt S.A.) et l’activité Clinical Lab (détenue par la société Lab21 Ltd.). L’activité Clinical Lab a été vendue le 18 juillet 2019.

Éléments exceptionnels

Les éléments exceptionnels sont les charges ou produits qui contribuent à la formation du résultat opérationnel, et, selon le Conseil d’Administration, doivent être présentés distinctement en raison de leur importance ou de leur fréquence.

Perte par action

Le groupe présente un résultat par action ordinaire et un résultat dilué par action ordinaire. Le résultat par action est calculé en divisant le résultat attribuable aux porteurs d’actions ordinaires de la société par le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation au cours de la période.

Le résultat dilué par action est déterminé en ajustant le résultat attribuable aux porteurs d’actions ordinaires et le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation, tenant compte des effets de toutes les actions ordinaires potentielles dilutives. Celles-ci comprennent notamment les options, lorsque le cours moyen de marché des actions ordinaires excède leur prix d’exercice.

3. PRINCIPAUX JUGEMENTS ET ESTIMATIONS COMPTABLES

La préparation des états financiers selon les normes IFRS nécessite de la part de la direction d’exercer un jugement sur l’application des méthodes comptables, d’effectuer des estimations et de faire des hypothèses qui ont un impact sur les montants des actifs et des passifs, des produits et des charges. Les estimations et les hypothèses sous-jacentes, établies sur la base de l’hypothèse de continuité d’exploitation, sont réalisées à partir de l’expérience passée et d’autres facteurs considérés comme raisonnables au vu des circonstances. Elles servent ainsi de base à l’exercice du jugement nécessaire à la détermination des valeurs comptables d’actifs et de passifs, qui ne peuvent être obtenues directement à partir d’autres sources. Les valeurs réelles peuvent être différentes des valeurs estimées. Les estimations et les hypothèses sous-jacentes sont réexaminées de façon continue. L’impact des changements d’estimation comptable est comptabilisé au cours de la période du changement s’il n’affecte que cette période ou au cours de la période du changement et des périodes ultérieures si celles-ci sont également affectées par le changement.

Sources majeures d’incertitude relatives aux estimations

Les principales sources d’incertitude relative aux estimations sont énumérées ci-après. Seules l’évaluation des goodwills, l’estimation des durées d’utilité des actifs incorporels, l’estimation de la juste valeur des actifs et passifs dans les regroupements d’entreprises, la comptabilisation des impôts différés et la valeur des créances clients ou des autres créances, sont considérées comme susceptibles de générer des ajustements significatifs sur les comptes. Les autres sources d’estimation sont sans impact matériel.

  • Évaluation du goodwill

Les goodwills font l’objet de tests de dépréciation annuels. Les valeurs recouvrables de ces actifs sont déterminées essentiellement sur la base de prévisions de flux futurs de trésorerie.

Le montant total des flux de trésorerie attendus traduit la meilleure estimation par la Direction des avantages et obligations futurs attendus par l’Unité Génératrice de Trésorerie (UGT).

Les hypothèses utilisées et les estimations induites portent sur des périodes de temps parfois très longues, et tiennent compte des contraintes technologiques, commerciales et contractuelles afférentes à chaque UGT.

Ces estimations sont principalement soumises aux hypothèses de volumes, de prix de vente et de coûts de production associés, et des cours de change des devises dans lesquels les ventes et les achats sont libellés. Elles sont également soumises au taux d’actualisation retenu pour chaque UGT.

Des tests de dépréciation des goodwills sont conduits lorsqu’il existe des indices de pertes de valeur et leurs valeurs sont revues à chaque date de clôture, ou plus fréquemment quand des évènements internes ou externes le justifient.

La valeur brute des goodwills et les provisions pour dépréciation correspondantes sont présentées dans le tableau ci-après :

Montants en k€

 

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

 

(Audité) Exercice clos le 31 décembre 2018

Goodwill Lab21

 

17 709

 

17 709

Dépréciation du goodwill

 

- 9 101

 

- 9 101

Valeur nette

 

8 608

 

8 608

Goodwill PrimerDesign

 

7 210

 

7 210

Dépréciation du goodwill

 

-

 

-

Valeur nette

 

7 210

 

7 210

Goodwill Omega

 

95

 

316

Dépréciation du goodwill

 

-

 

-

Valeur nette

 

95

 

316

Total Goodwill

 

15 913

 

16 134

Le goodwill associé à l'acquisition d'Omega a diminué de 221.000 € suite à l'annulation d'une composante de complément de prix, entraînant ainsi une réduction du prix d'achat et un ajustement du goodwill puisque l'événement s'est produit dans la période d’affectation de douze mois.

4. PRODUITS DES ACTIVITÉS ORDINAIRES

Le tableau ci-dessous présente les produits des activités ordinaires :

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2018

 

 

 

Production vendue de biens

6 676

5 598

Production vendue de services

306

549

Ventes de marchandises

58

85

Autres refacturations avec marge

183

195

Produits des activités ordinaires

7 223

6 427

Une partie du chiffre d’affaires est généré en devises étrangères (en particulier en livres sterling). Le groupe ne s’est pas couvert contre le risque de change associé.

L’analyse du chiffre d’affaires par secteur opérationnel et par zone géographique est présentée au paragraphe 5.

5. SECTEURS OPÉRATIONNELS

Information sectorielle

En application de la norme IFRS 8, un secteur opérationnel est une composante d'une entité :

  • qui se livre à des activités à partir desquelles elle est susceptible d'acquérir des produits des activités ordinaires et d'encourir des charges (y compris des produits des activités ordinaires et des charges relatifs à des transactions avec d'autres composantes de la même entité) ;
  • dont les résultats opérationnels sont régulièrement examinés par le directeur général du groupe et les dirigeants des différentes entités en vue de prendre des décisions en matière de ressources à affecter au secteur et d'évaluer sa performance ;
  • pour laquelle des informations financières isolées sont disponibles.

Le Groupe a retenu trois secteurs opérationnels, chacun correspondant à un suivi distinct des performances et des ressources :

  • Entreprise et Cytologie

A la suite de l’annonce de la vente de NOVAprep®, ce secteur ne présente plus que les coûts centraux du Groupe français et les résultats de NOVAprep® sont regroupés sur une seule ligne – Résultat des activités détenues en vue de leur vente.

  • Entreprise et Diagnostics

Ce secteur correspond aux activités de diagnostic en laboratoire et de fabrication et distribution de réactifs et kits pour analyses bactériennes et sanguines. Il correspond à l’activité de la société Lab21 et de ses filiales. Ce segment inclut aussi des coûts centraux britanniques.

  • Dépistage moléculaire

Ce secteur correspond à la société Primer Design récemment acquise, qui conçoit, fabrique et distribue des kits de dépistage de certaines pathologies chez l’homme, l’animal et dans les produits alimentaires. Ces kits sont principalement destinés à un usage en laboratoire et s’appuie sur la technologie de « réaction en chaîne de la polymérase ».

Le responsable des secteurs opérationnels est le Directeur Général (CEO).

Répartition du chiffre d’affaires par secteur opérationnel et zone géographique

  • Au 30 juin 2019

Montant en k€

Entreprise & Diagnostic

 

Dépistage moléculaire

 

Total

 

 

 

 

 

     

Zone géographique

   

Afrique

358

 

161

 

518

Europe

1 555

 

1 352

 

2 906

Asie - Pacitifique

1 097

 

496

 

1 594

Amériques

409

 

980

 

1 390

Moyen Orient

551

 

264

 

815

Chiffre d'affaires

3 970

 

3 253

 

7 223

  • Au 30 juin 2018

 

 

 

 

 

 

Montant en k€

Entreprise & Diagnostic

 

Dépistage moléculaire

 

Total

     

Zone géographique

   

Afrique

198

 

121

 

319

Europe

1 568

 

1 536

 

3 104

Asie - Pacifique

706

 

444

 

1 150

Amériques

529

 

825

 

1 354

Moyen-Orient

402

 

98

 

500

Chiffre d’affaires

3 403

 

3 024

 

6 427

6. AUTRES PRODUITS ET CHARGES OPÉRATIONNELS

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2018

Autres produits opérationnels

57

177

Autres produits opérationnels

57

177

Dotation provision pour litige prudhommal

-3

-211

Charges de restructuration

-31

-123

Frais de vente d’entreprise

-21

-

Frais d'acquisition d’entreprise

-

-68

Honoraires liés à l'introduction en bourse

-

-22

Autres charges

-68

-20

Autres charges opérationnelles

-123

-444

Les charges exceptionnelles ont diminué sur les périodes concernées, aucun élément matériel n'étant à mentionner au 30 juin 2019. Les charges des périodes antérieures découlaient principalement d'événements ponctuels tels que les coûts d'acquisition ou les coûts de vente d'entreprises.

7. PRODUITS ET CHARGES FINANCIERS

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2018

 

 

Gains de change

36

-

Variation de juste valeur des options

-

-

Autres produits financiers

-

32

 

 

Produits financiers

36

32

 

 

Charges d'intérêt sur emprunts

-430

-294

Pertes de change

-53

-40

Autres charges financières

-96

-34

 

 

Charges financières

-579

-368

Charges financières :

Intérêts sur les prêts

Il s'agit principalement de l'encours des emprunts auprès de Kreos et Vatel, mais comprend un flux d'intérêts supplémentaire lié à l'emprunt obligataire convertible Negma souscrit en avril 2019, qui a généré une charge d'intérêts de 83 000 euros sur la période jusqu'en juin 2019.

8. RESULTAT PAR ACTION

Le résultat net par action est calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation dans le courant de la période. Le résultat net dilué par action est calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation et du nombre d’actions qui seraient créées à la suite de la conversion des instruments financiers dilutifs.

Montants en k€

(Unaudited) Six month ended 30 June 2019

(Unaudited) Six month ended 30 June 2018

 

Perte – part du groupe

- 1 994

- 1 844

Impact des instruments dilutifs

-

-

Perte - part du groupe

- 1 994

- 1 844

 

 

Nombre moyen pondéré d'actions

37 664 418

23 075 634

Impact des instruments dilutifs

-

-

Nombre moyen pondéré d'actions dilué

37 664 418

23 075 634

 

 

 

Résultat net par action (en euros)

- 0,05

- 0,08

Résultat net dilué par action (en euros)

- 0,05

- 0,08

Conformément à la norme IAS 33, les options dont le prix d’exercice est supérieur à la valeur du titre NOVACYT n’ont pas été prises en compte pour déterminer l’effet des instruments dilutifs.

9. GOODWILL

Les goodwills correspondent à la différence constatée, à la date d’entrée d’une société dans le périmètre de consolidation, entre la juste valeur du prix d’acquisition de ses titres et le montant net des actifs acquis et passifs assumés, évalués conformément à IFRS 3.

 

 

k€

Coût

 

 

Au 1 janvier 2018

 

26 252

 

 

 

Comptabilisé à l’acquisition de l’entité Maladies infectieuses Omega

 

316

Transfert vers la ligne « Actifs des activités abandonnées »

 

-1 333

 

 

 

Au 31 décembre 2018

 

26 235

 

 

 

Ajustement du goodwill attaché à l’activité Maladies infectieuses Omega

 

-221

 

 

 

Au 31 décembre 2018

 

25 014

 

 

 

Dépréciations cumulées

 

 

Au 1 janvier 2018

 

9 786

 

 

 

Écarts de change

 

-

Dépréciations pour la période

 

-

Éliminées lors de la cession d'une filiale

 

-

Transfert vers la ligne « Actifs des activités abandonnées »

 

-685

Au 31 décembre 2018

 

9 101

 

 

 

Écarts de change

 

-

Dépréciations pour la période

 

-

Au 31 décembre 2018

 

9 101

 

 

 

 

 

 

Valeur comptabilisée au 31 décembre 2018

 

16 134

Valeur comptabilisée au 31 décembre 2019

 

15 913

Des informations complémentaires se trouvent dans la note 18 des comptes consolidés 2018.

Le goodwill associé à l'acquisition d'Omega a diminué de 221.000 € suite à l'annulation d'une composante du complément de prix, entraînant ainsi une réduction du prix d'achat et un ajustement du goodwill puisque l'événement s'est produit dans la période d’affectation de douze mois.

10. STOCKS ET TRAVAUX EN COURS

Montants en k€

 

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Audité) Exercice clos le 31 décembre 2018

 

Matières premières

 

 

1 093

 

1 168

Encours de production

 

704

593

Produits finis

 

707

763

Provisions sur stocks

 

- 148

-177

Total

 

2 356

2 347

La valeur d'inventaire n'a pas changé de façon significative depuis décembre 2018.

11. EMPRUNTS

Les tableaux suivants indiquent les emprunts et passifs financiers comptabilisés au coût amorti.

  • Échéances au 30 juin 2019

Montants en k€

Montant à régler sous 12 mois

Montant à régler après 12 mois

Total

 

Emprunts obligataires

 

4 331

 

1 429

 

5 760

Emprunts bancaires

120

1

121

Passif IFRS 16

206

2 401

2 607

Intérêts courus sur emprunts

205

-

205

Total dettes financières

4 862

3 831

8 693

  • Échéances au 31 décembre 2018

Montants en k€

Montant à régler sous 12 mois

Montant à régler après 12 mois

Total

 

Emprunts obligataires

 

2 976

 

2 239

 

5 215

Emprunts bancaires

67

20

87

Intérêts courus sur emprunts

72

-

72

Total dettes financières

3 115

2 259

5 374

Au 30 juin 2019, les principales composantes du financement du groupe sont :

  • un emprunt obligataire souscrit en juillet 2015 par Kreos Capital IV Ltd pour 3,5 millions €, avec un taux d’intérêt nominal de 12,5% ;
  • un emprunt obligataire souscrit en mai 2016 par Kreos Capital V Ltd pour 3,0 millions €, avec un taux d’intérêt nominal de 12,5 % ;
  • un emprunt obligataire convertible souscrit par Vatel pour 1,5 million € émis en mars 2017, au taux d’intérêt effectif de 12,7 % pour une durée de 3 ans.
  • un emprunt obligataire convertible souscrit par Vatel pour 4,0 million € émis en mai 2018, au taux d’intérêt effectif de 8,5 % pour une durée de 3 ans.
  • En avril 2019, le Groupe a obtenu un nouveau financement obligataire flexible d'un montant maximum de 5.000.000 € par le biais d'un placement privé souscrit par le fonds de private equity Negma / Park Partner. Les fonds sont libérés par tranches de 500 000 euros, correspondant à un droit d'émission donnant lieu à la souscription d'obligations convertibles en actions avec warrants (OCABSA). Par exception, la première tranche s'élève à 2.000.000 € et le groupe a exercé ce droit de première émission le 18 avril 2019. Au 30 juin 2019, 170 OCABSA ont été convertis en actions.

Suite à l'adoption de la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019, un passif de 2.607.000 € a été créé (et un actif immobilisé d'une valeur similaire) principalement lié aux contrats de location de locaux.

12. DETTES DE COMPLÉMENT DE PRIX

Le passif éventuel est relatif aux compléments de prix pour l’acquisition des actions Primerdesign en mai 2016 et de l’activité Maladies Infectieuses de Omega Diagnostics Ltd en juin 2018.

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Audité) Exercice clos le 31 décembre 2018

Passif éventuel (part court terme)

1 138

1 569

Total

1 138

1 569

L'évolution du passif entre le 31 décembre 2018 et le 30 juin 2019 résulte du remboursement d’une partie des compléments de prix et de la suppression d'un jalon de complément de prix qui ne sera plus atteint. Le paiement du solde de la dette devrait avoir lieu dans les douze mois.

13. NOTES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2018

Résultat net total consolidé

-1 994

-1 844

- dont activités détenues en vue de leur vente

-786

-673

- dont activités poursuivies

-1 208

-1 171

 

 

 

Ajustements :

 

 

Elim. des amortissements et provisions

863

625

Elim. des profits et pertes sur actualisation

-

-

Elim. variation de juste valeur en résultat

-

-

Elim. des résultats de cession

6

-

Flux de trésorerie sur opérations avant mouvements du fonds de roulement

-1 125

-1 219

(Augmentation) / diminution des stocks

105

-513

(Augmentation) / diminution des créances

-224

-121

Augmentation / (diminution) des dettes

281

-259

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles

-964

-2 112

Variation des frais d'émission d'emprunts

-

-

Impôts payés

-41

-65

Frais financiers

428

295

Flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles

-577

-1 882

- dont activités détenues en vue de leur vente

-633

-881

- dont activités poursuivies

56

-1 001

14. IMPACT DU DÉPART DU ROYAUME-UNI DE L’UNION EUROPÉENNE SUR L’ACTIVITÉ DU GROUPE

Les sociétés exerçant dans les secteurs « Diagnostics » et « Dépistage Moléculaire » sont établies au Royaume Uni. Il est difficile de prévoir l’incidence du Brexit sur les relations commerciales ainsi que les contraintes réglementaires. Les conséquences fiscales dépendent du résultat des négociations entre l’Europe et le Royaume Uni et restent, à ce jour, indéterminées.

La direction continue d’examiner les risques de marché, ainsi que les risques opérationnels et juridiques, afin de prendre les mesures d’adaptation nécessaires.

15. ÉVÉNEMENTS POSTÉRIEURS

Le 18 juillet 2019, Novacyt a finalisé la vente de son activité secondaire de laboratoire clinique de Cambridge à Cambridge Pathology BV pour un prix global de 400 000 £.

Novacyt SA Graham Mullis, Chief Executive Officer Anthony Dyer, Chief Financial Officer +44 (0)1223 395472

SP Angel Corporate Finance LLP (Nominated Adviser and Broker) Matthew Johnson / Jamie Spotswood (Corporate Finance) Vadim Alexandre / Rob Rees (Corporate Broking) +44 (0)20 3470 0470

FTI Consulting (International) Brett Pollard / Victoria Foster Mitchell +44 (0)20 3727 1000 brett.pollard@fticonsulting.com / victoria.fostermitchell@fticonsulting.com Mary.whittow@fticonsulting.com

FTI Consulting (France) Arnaud de Cheffontaines / Astrid Villette +33 (0)147 03 69 47 / +33 (0)147 03 69 51 arnaud.decheffontaines@fticonsulting.com / astrid.villette@fticonsulting.com

Su Consulta Reciente
BMV
FIBRAPL14
Fibra Prol..
BMV
AMXL
América Mó..
BMV
ME
IPC México
BMV
ALSEA*
Alsea
FX
USDMXN
United Sta..
Las acciones que ha visto aparecerán en este recuadro, lo que le permite volver fácilmente a las cotizaciones que ha consultado previamente
Registrarse ahora para crear su lista personalizada de acciones en streaming.

Cotizaciones PLUS están en tiempo real. Cotizaciones NYSE y AMEX están con retraso de por lo menos 20 minutos.
El resto de las cotizaciones están con retraso de por lo menos 15 minutos al menos que se indique lo contrario.

Al acceder a los servicios disponibles de ADVFN usted acepta quedar sujerto a los Términos y Condiciones

P: V:mx D:20191121 14:12:01